fbpx

Ce que le Mont m’a donné ?


Andréanne
A. Malette

Interprète
Finissante CMSC 2005

Le Mont-Sacré-Coeur pour moi, c’est…comme le souvenir d’un endroit magique auquel j’ai rêvé. Dans ce rêve, il y avait une imposante bâtisse dans unenvironnement paisible bordé de vergers et de champs, au sommet d’un mont qui veille sur les environs.

Dans ce rêve, je me sentais bien, à ma place, parmi des jeunes qui avaient la même ambition que moi : devenir quelqu’un. J’y ai rencontré des professeurs parfois farfelus (un Farley qui grimpait sur son bureau pour nous réciter une tirade entre Roméo et Mercutio), parfois déterminés (un Alain convaincu que je finirais par comprendre les « sin » et les « cos »), parfois séduisants (un David nouvellement professeur de géographie), parfois amicaux (une Valérie toujours à l’écoute) et d’autres fois extravagants (une Céline colorée qui nous faisait découvrir de magnifiques rivières à descendre ou des montagnes lointaines à gravir). J’y ai côtoyé des surveillants attachants (un Michel qui nous accueillait chaque matin avec un large sourire) et des directeurs fabuleux (un Claude visionnaire qui a cru bon de téléphoner à mes parents pour leur confirmer que Arts et Sports étaient probablement des domaines plus pertinents pour mon avenir que Chimie et Bio. Il avait vu juste.)

Dans ce rêve, j’y ai confirmé plusieurs passions. Je saisissais chaque occasion de monter sur scène : cinq spectacles amateurs, deux défilés de mode, trois spectacles de danse, trois galas méritas, deux pièces de théâtre, une comédie musicale et quoi d’autres? J’y ai organisé des soirées dansantes, j’y ai peinturé des murales, j’y ai tapissé les couloirs de dessins, j’y ai surtout laissé un parfum de pur bonheur et de bien-être.

Dans ce rêve, j’ai grandi. J’ai eu 13 ans, puis j’ai eu 16. J’ai eu peur, puis j’ai eu confiance. J’ai eu de nouveaux amis, puis j’ai eu des amis pour la vie. J’ai eu un style vestimentaire douteux, puis… j’ai eu un style vestimentaire douteux! J’y ai même découvert l’amour. Le Mont-Sacré-Cœur, c’est un rêve dans lequel je retourne parfois pour me réconforter. C’est un souvenir gravé dans ma mémoire à tout jamais. C’est ce qui m’a permis d’être celle que je suis maintenant et ce qui m’a donné les outils pour devenir celle que je veux être.

Merci encore.