210, rue Denison Est
Granby (Québec) J2H 2R6

Ce que le Mont m’a donné ?


Antoine
Bertrand

Comédien
Finissant CMSC 1994

D’abord, il y a eu la première journée, et le stress qui l’accompagnait. J’avais fait mon primaire à l’école St-Bernard, tout juste en bas de la côte. Quelques centaines de mètres seulement nous séparaient de la cour des grands! Mais cette grande école en haut de la montagne nous faisait peur. Heureusement pour moi et mon groupe d’amis, elle ne nous a pas fait peur longtemps. L’austérité du bâtiment est devenu le théâtre de nos amitiés. Nos nouveaux enseignants, alors symbole d’autorité, sont devenus les architectes de nos réussites. On peut se compter chanceux lorsque l’on croise dans son cheminement scolaire, UN enseignant qui saura nous motiver, nous stimuler voir même nous inspirer. Dans mon cas, et je ne suis pas le seul, je manque de doigts pour compter le nombre d’enseignants du collège qui ont eu cet effet sur moi.

Mes plus beaux souvenirs sont au Collège. Les rigolades avant la cloche, parfois un peu après aussi, les parties de basketball où je réchauffais le banc, les joutes verbales à la cafétéria à qui je dois aujourd’hui mon sens de la répartie. L’arrivée des filles en deuxième secondaire. AHHH, quel bonheur d’étudier dans un environnement mixte, parce que les gars seront toujours un peu plus gars lorsqu’il y a des filles autour. Mes bombes légendaires à la piscine. L’amour de Johnny, le surveillant tant aimé par les étudiants. Le pouvoir incontesté de Gilles, surveillant à la table de mississipi, mon seul 100% en géo de secondaire 4, la patience de Réjean Coderre qui nous rappelait la limite à ne pas dépasser à l’aide d’un verre d’eau fictif. Si le verre devenait plein… gare à vous ! Et bien sûr, Claude, sans qui je ne serais pas ce que je suis devenu aujourd’hui. Claude qui a eu la merveilleuse idée de lancer la troupe de théâtre au Collège alors que je n’avais aucune idée de mes capacités dans le domaine. Claude qui a donné un sens à ma vie avec la phrase suivante : « Ca te tenterais-tu de faire du théâtre Antoine ??? ».

Était-il fatigué de m’entendre niaiser en classe? S’est-il dit : « Je vais combler son besoin d’attention ailleurs que dans mes cours! » Vous lui demanderez lorsqu’il vous convoquera à son bureau, futurs étudiants. Peut-être que ça lui fera oublier votre mauvais coup! Mais une chose est certaine, jamais vous ne regretterez d’avoir choisi le Collège Mont-Sacré-Cœur comme lieu d’étude. Merci à vous tous, chers membres du personnel. Je ne vous oublierai jamais.